UmojaHack Senegal: Challenge Expresso sur la prédiction d’attrition des clients (churn) by UmojaHack Africa
2,331,000 FCFA
Prédire quand un abonné d’Expresso passera à un autre fournisseur
54 data scientists enrolled, 38 on the leaderboard
Customer serviceTelecomPredictionStructured
Senegal
27 June
9 hours

Il s'agit d'un hackathon privé ouvert aux participants d'UmojaHack Sénégal. Si vous êtes un étudiant universitaire au Sénégal et souhaitez participer, contactez l'Ambassadeur de Zindi au Sénégal Thierno Ibrahima Diop.

Expresso est une société de télécommunications africaine qui fournit aux clients des forfaits de d’appels et de données mobiles. L'objectif de ce défi est de développer un modèle d'apprentissage automatique pour prédire la probabilité que chaque client d'Expresso “quitte les réseau”, c'est-à-dire qu'il devienne inactif et n'effectue aucune transaction(e.g appel reçus, appel émis, utilisation des données mobiles, ...) pendant 90 jours.

Cette solution aidera Expresso à mieux servir ses clients en comprenant quels clients risquent de quitter le réseau et donc agir en conséquence afin de retenir ce dernier.

A propos d’Expresso:

Expresso est une société africaine de services de télécommunications qui fournit des services de télécommunications sur deux marchés africains: la Mauritanie et le Sénégal. Expresso propose une large gamme de produits et services pour répondre aux besoins des clients.

About FAIR Forward and GIZ (toolkit-digitalisierung.de/en/fair-forward)

The “FAIR Forward – Artificial Intelligence for all” initiative promotes a more open, inclusive and sustainable approach to AI on an international level. It is implemented by the Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) on behalf of the German Federal Ministry for Economic Cooperation and Development (BMZ). FAIR Forward seeks to improve the foundations for AI innovation and policy in five partner countries: Rwanda, Uganda, Ghana, South Africa and India. Together with our partners, we focus on three areas of action: (1) strengthen local technical know-how on AI, (2) increase access to open AI training data, (3) develop policy frameworks ready for AI.

Merci a Google pour avoir sponsoriser UmojaHack Senegal.